Présentation

Historique de l’organisation

La CONEPT/RDC est née des activités ponctuelles menées dans le cadre de la Semaine Mondiale d’Actions en faveur de l’Education Pour Tous organisées à travers le monde et qui se tiennent en RDC depuis 2005. Comme nous le savons, à ces différents rendez-vous, la société civile à travers le monde rappelle aux dirigeants les engagements qu’ils avaient pris à Dakar en 2000 dans le cadre du forum mondiale de l’éducation. Ces activités se tenaient sous l’égide d’OXFAM GB avec le concours des organisations marraines de l’EPT dont le chef de file est l’UNESCO. Les ONG internationales comme Vision Mondiale, Handicap International et OSISA ont par la suite rejoint le cercle des institutions et organisations qui font de l’Education Pour Tous leur cheval de bataille  en soutenant les activités de la CONEPT/RDC dans l’organisation de cette campagne.

C’est officiellement en 2009 que la Coalition Nationale de l’Education Pour Tous a été « CONEPT/RDC » a été créée avec comme personne morale de droit congolais.

La CONEPT RDC est donc un mouvement composé d’environ 60  organisations  de la société civile notamment les Syndicats des Enseignements, les Associations des Parents d’Elèves et Organisations Non Gouvernementales qui ont l’éducation et/ou le droit de l’Enfant comme domaine d’intervention, Consortium des Journalistes Spécialisés en Education, les coordination des écoles conventionnées et un pilier des chercheurs engagés dans le plaidoyer pour des progrès en faveur de l’Education Pour Tous.

Vision et mission

  • Garantir une éducation de qualité équitable pour tous, tout au long de la vie, par la mise en place d’un système d’éducation publique efficace et responsable.
  • Une société civile pro active, alerte et incontournable capable d’influencer les décisions concernant l’éducation dans le cadre de la participation et du contrôle citoyen de l’action publique.

Siège et couverture géographique.

Le siège social de la CONEPT RDC est à Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo.

L’organisation a une couverture nationale. En effet, dans chaque province, il existe une coalition provinciale dont le fonctionnement se mutatis mutandis comme au niveau national.

Avec le démembrement des provinces, la CONEPT RDC est opérationnelle dans les huit provinces suivantes : (i) Nord Kivu ; (ii) Sud Kivu ; (iii) Haut – Katanga ; (iv) Kasaî central ; (v) Kinshasa ; (vi) Kwilu ; (vii) Kongo Central ; (viii) ; (Equateur).

Thématiques couvertes.

Au regard de cette vision et du contexte actuel, la CONEPT RDC a défini six domaines stratégiques prioritaires sur lesquels seront axées ces actions :

1. L’éducation de qualité

La CONEPT RDC s’efforcera d’attirer davantage d’attention politique et stratégique sur l’éducation de qualité et les mesures nécessaires pour créer et pérenniser une éducation de qualité. La CONEPT RDC  défendra une vision de l’éducation de qualité qui implique plusieurs conditions : des investissements pour créer un corps enseignant professionnel, bien formé et motivé ; des programmes d’apprentissage pertinents pour les élèves, incluant une instruction en langue maternelle contribuant à l’apprentissage, la compréhension et la promotion des notions de droits humains, de développement durable, de construction de la paix et de citoyenneté mondiale ; des environnements d’apprentissage sûrs, encourageants et inclusifs et des matériels pédagogiques appropriés ; et l’utilisation appropriée d’évaluations instructives pour mesurer les progrès des apprenants et éclairer l’enseignement et l’apprentissage. Ces critères concernent l’éducation de qualité depuis la petite enfance jusqu’à l’âge adulte.

2. Accès/Équité, non-discrimination et inclusion dans et à travers l’éducation

La CONEPT RDC s’emploiera à mettre en lumière et à attirer l’attention politique sur, la discrimination et l’exclusion dans l’éducation à la fois en termes d’accès et de qualité ainsi que sur les liens avec les inégalités sociales et économiques en général notamment pour l’élimination des barrières à l’éducation que constituent les frais de scolarité dans l’éducation de base. Cela inclut la discrimination basée sur le genre, le handicap, l’ethnie, etc. ; sur la richesse ou le niveau de revenu ; ou résultant de la géographie ; ou toute autre raison. Notre but est de contribuer à combler les immenses disparités qui existent dans l’éducation, et de garantir à tous les apprenants une éducation de bonne qualité.

3. Un système éducatif public, une gouvernance participative efficace et efficiente dans secteur de l’éducation

La CONEPT RDC plaidera pour que l’État assume de façon efficace et responsable son devoir de premier responsable de l’offre éducative. À ce titre, nous concentrerons nos efforts sur la résistance à la privatisation de l’éducation, et en particulier au détournement des fonds publics au profit de prestataires privés à but lucratif ; sur le renforcement et le suivi des capacités et du système étatique à mettre en œuvre les engagements et sur l’amélioration de la gouvernance au sein du secteur de l’éducation.

4. Financement de l’éducation publique

La mise en œuvre de politiques visant à éliminer les obstacles qui empêchent des millions de personnes, en particulier les enfants et les jeunes, de jouir de leur droit à l’éducation, exige des ressources financières de la part des États et de la communauté internationale. La CONEPT RDC  poursuivra sa campagne pour une éducation qualité et financée par les fonds publics. Afin de réaliser cet objectif, il est important de renforcer les capacités de plaidoyer de la coalition afin qu’elles puissent participer aux débats politiques sur le financement de l’éducation. La CONEPT RDC s’appuiera ainsi sur le cadre des 4S (share-size-sensitivity-scrutiny) sur le financement de l’éducation : la part du budget national que le gouvernement consacre à l’éducation, la taille du budget, la prise en compte des critères d’équité et d’inclusion et l’analyse des budgets éducatifs. L’État sera encouragé à démontrer qu’il utilise le maximum de ressources disponibles pour garantir le droit à l’éducation de qualité de chaque individu, y compris, par exemple, les enfants et les jeunes handicapés, les groupes ethniques autochtones. Une attention particulière sera accordée à la promotion de la justice fiscale en tant qu’instrument essentiel pour le financement de l’enseignement public et la promotion des lois sur le financement de l’éducation au niveau local.

5. Transparence, redevabilité et rôle de la société civile dans le secteur de l’éducation.

Pour la CONEPT RDC, les concepts de transparence, de redevabilité et de participation sont inséparables de la vision d’un secteur éducatif efficace. Nous agirons pour exiger davantage de transparence et la diffusion d’informations accessibles de la part du gouvernement. Cela inclura de vérifier si les données collectées et partagées sont pertinentes et appropriées, et complétées par des études et un suivi effectués par la société civile. Parallèlement, nous essaierons de mettre à profit et d’étendre l’espace de participation de la société civile et des citoyens à tous les niveaux – particulièrement les apprenants, les parents, les enseignants et les autres parties concernées – dans les débats, les prises de décision et l’évaluation de la performance du pouvoir public, en luttant contre l’influence excessive des donateurs et du secteur privé dans la politique d’éducation et contre la marginalisation ou la criminalisation de la société civile.

6. Éducation en situation de conflit ou de catastrophe

La CONEPT RDC s’emploiera à étendre son action à l’éducation dans des situations de conflit ou de catastrophe, en attirant l’attention sur la nécessité d’investir en faveur de l’éducation dans les situations de catastrophe, de s’adapter aux situations de conflit ou de catastrophe et d’en limiter les conséquences, de renforcer la résilience, de protéger les apprenants, les enseignants et les écoles contre les attaques, et de s’assurer que les interventions en faveur de l’éducation dans les situations d’urgence n’ignorent pas la participation et les voix des citoyens. Nous travaillerons en collaboration avec des alliés et des experts, en établissant des contacts entre les organisations de la société civile membres de la CONEPT RDC et les acteurs internationaux concernés.